Montereau : un court-métrage qui met en scène les élèves de Surville

http://www.leparisien.fr/montereau-fault-yonne-77130/montereau-un-court-metrage-qui-met-en-scene-les-eleves-de-surville-30-11-2018-7958094.php

Le Bal, association de promotion de l’image sous toutes ses formes, créée par le photographe Raymond Depardon, a produit un film avec les jeunes du lycée André-Malraux.

Le Bal, association de promotion de l’image sous toutes ses formes, créée par le photographe Raymond Depardon, a produit un film avec les jeunes du lycée André-Malraux.
Et Surville prend un autre visage. En noir et blanc, dans le court-métrage réalisé par Mali Arun avec des élèves du lycée André-Malraux, le quartier de la ville haute de Montereau, filmé du ciel, se révèle sous un angle différent, rempli de lumière.
Le projet est né d’une collaboration avec l’association Le Bal, créée par le photographe et réalisateur Raymond Depardon. Le film, d’une dizaine de minutes, est projeté en avant-première au cinéma Saint-André-des-Arts à Paris, ce samedi.

Durant une semaine, en mars dernier, les caméras ont pris place dans le lycée pour mettre en scène un casting destiné à interpréter trois personnages venus de la ville basse, de Surville et des environs. Tous questionnent leurs représentations du masculin et du féminin et soulèvent plus largement les questions identitaires que ces trois typologies de territoire peuvent susciter.
« Nous sommes partis des représentations des jeunes pour s’interroger sur leurs stéréotypes et leurs capacités à les dépasser », explique Fabien Oliva, chargé de ce programme intitulé la Fabrique du Regard, qui se décline sur 20 territoires de l’Hexagone.