BIO

Artiste et réalisatrice, le travail autour de l’image de Mali Arun se situe entre la fiction, le cinéma documentaire et la vidéo d’art.

Elle présente ses films dans de nombreux festivals de cinéma, dont Clermont-Ferrand – Cabourg – St. Petersbourg – Pantin – Cinémathèque française – Festival Tous Courts d’Aix-en Provence où elle reçoit le Prix du JuryLe coup de cœur du jury au Festival Point Doc ou encore la Mention Spéciale au Festival de Contis. Son court-métrage de fiction Feux fait partie du programme Court-Circuit d’Arte et Le Radi. En 2019 elle présente son long-métrage documentaire “La maison” à Visions du Réel à Nyon, meilleur film de la compétition internationale Burning Lights.

En 2016, elle réalise Paradisus pour la Collection La première Image commandité par le CNAP et le G.R.E.C. En 2017 elle présente son travail lors d’une exposition personnelle à la Galerie T66 à Fribourg en Allemagne. Elle participe également à la Villa Emerige et au Salon de Montrouge en 2018 où elle est lauréate du Grand Prix du Jury, Palais de Tokyo.

En 2019 elle présente une sélection de ses travaux lors d’une exposition personnelle au sein de l’exposition Futur, ancien, fugitif au Palais de Tokyo avec la collaboration de Claire Moulène.

En 2020, elle présente une exposition personnelle au FOAM Museum 3H, Amsterdam, avec la collaboration de Hinde Haest.

Entre 2020 et 2022 elle expose au : Centre Phi, Montréal – CEAAC, Strasbourg – Art Genève, Suisse – FRAC Champagne-Ardenne – MAMCS, Strasbourg – Abbaye de Maubuisson, CNAP – Institut Français, Kyoto et Tübingen – Biennale de Montrouge JCE – Shadok, Strasbourg – Around vidéo, Lille – Refresh, Bretagne – Fondation EDF / Le Credac / L’art dans les chapelles, Pays de Pontivy.

Elle présente également une nouvelle installation vidéo Wunderwelten au musée de Fourvière, au sein de la 16ème Biennale de Lyon, commissaires Till Fellrath et Sam Bardaouil.

CV